> Paris, ses jeunes et leurs logements
Retour   Imprimer Envoyer Partager :

Paris, ses jeunes et leurs logements

48 % des jeunes parisiens cherchent un nouveau logement

48 % des jeunes vivant à Paris seraient insatisfaits de leur logement selon la dernière étude de l'Adil 75. L'Agence départementale d'information sur le logement a en effet mené une étude sur le logement des jeunes dans la capitale, qui l'a conduite à émettre des propositions pour améliorer la situation.

Des profils variés


L'étude a révélé que les profils des jeunes habitant Paris sont très variés. L'Adil 75 s'est adressé à un panel de personnes de 18 à 30 ans pour la réaliser, sachant que 29 % de la population de la capitale est composée de personnes de 20 à 34 ans, contre 19 % en province.

Ce panel est composé en majorité de célibataires sans enfants, ayant poursuivi leurs études jusqu'à Bac + 3. Côté professionnels, la majorité est en CDI et gagne en moyenne 1 883 €/mois. Toutefois,  13 % est au chômage et 19 % sont étudiants.

Pour la moitié des personnes interrogées, un soutien parental est nécessaire pour se loger dans la capitale.

Quel logement ?


Sans surprise, la majorité de ces jeunes est locataire. Ils sont en effet 84 % à louer leur logement, et pour 90 % d'entre eux dans le parc privé. 11 % ne louent pas seuls et ont opté pour la colocation. Enfin, 5 % sont propriétaires et ont dû pour cela avoir un apport personnel.

Ce logement se situe le plus souvent dans l'ancien, 53 % des interrogés vivant dans un immeuble datant de 1948 et avant. La surface moyenne est de 37 m² (33 m² pour les locataires et 57 m² pour les propriétaires).

Côté budget, le logement représente 40 % des revenus des locataires et 33 % des revenus des propriétaires.

Beaucoup d'insatisfaits


Les chiffres qui se dégagent le plus de cette étude de l'Adil 75 sont ceux relatifs à l'insatisfaction des personnes interrogées. 42 % en effet sont mécontents de leur logement, principalement à cause du budget qu'il représente. Mais le prix du logement à Paris n'est pas le seul problème mis en lumière par cette étude, les difficultés pour trouver un logement sont aussi pointées du doigt :

  • montant des revenus exigés par le bailleur ou l'agence,
  • situation professionnelle demandée,
  • obligation d'avoir un ou plusieurs garants...


La situation est telle qu'aujourd'hui, 48 % de ces jeunes cherchent un nouveau logement.

Des aides existantes


Face à cette situation, la ville de Paris et la région Ile-de-France ont mis en place des aides.
Ainsi étudiants et jeunes travailleurs peuvent se renseigner et être soutenus financièrement notamment grâce à :

  • l'opération un toit pour tous de la région,
  • le dispositif Locapass,
  • le Fonds d'aide aux jeunes parisiens,
  • le Paris logement...


Une situation à améliorer


Le constat de l'Adil 75 est clair : il faut mettre en place de nouvelles mesures pour améliorer la situation des jeunes parisiens en matière de logement. L'agence a ainsi émis plusieurs propositions dans son étude.

Comme depuis 2009, elle suggère entre autres de réformer le cadre juridique de la colocation. L'agence estime en effet qu'a leur actuelle, le contexte législatif contient trop de failles. Elle propose ainsi entre autres d'annexer un règlement intérieur, ou encore de mettre en place un forfait charges.

L'Adil 75 a émis d'autres propositions parmi lesquelles :

  • la réglementation des marchands de listes,
  • la réévaluation du montant des aides,
  • le développement de l'usufruit locatif social.



Pour en savoir plus :

Adil 75

Perrine Roux - Je gère mon immobilier
Publié le 20/11/2012 à 09:00

Haut de page   Imprimer Envoyer Partager :

L'information immobilière
RSS