> La crise atteint les projets immobiliers des Français
Retour   Imprimer Envoyer Partager :

La crise atteint les projets immobiliers des Français

Les effets de la crise sur le marché selon le baromètre Explorimmo/Ifop

Selon le baromètre annuel Explorimmo/Ifop, les effets de la crise se font ressentir dans les intentions d'achat des personnes interrogées. Les conséquences sur le marché immobilier sont donc encore plus présentes en 2012.

Attentisme et pessimisme


Le baromètre annuel Explorimmo/Ifop fait ressortir une réelle prise de conscience de la crise chez les français. Les chiffres actuels montrent  bien que le marché immobilier est touché par la crise, le nombre de transaction diminuant ces derniers mois. Et selon ce sondage, la situation ne devrait pas s'améliorer puisque 28 % des personnes interrogées envisagent un achat immobilier dans les 2 ans à venir. Un chiffre peu élevé, de 5 % inférieur à celui de 2011.

Un marché immobilier peu dynamique donc, d'autant plus que les personnes interrogées ne voient pas l'avenir d'un bon œil. Elles estiment pour 74 % d'entre elles que le Gouvernement ne va pas améliorer la situation de l'immobilier.  Certains vont même plus loin, en estimant que les réformes devraient conduire à une hausse des impôts et taxes.

  • 92 % la taxation sur les plus-values immobilières va augmenter,
  • pour 85 % ça touchera la taxe foncière,
  • selon 83 % la taxe d'habitation devrait augmenter.


Ce pessimisme va jusqu'aux aides publiques.

  • 79 % pensent que les aides à l'investissement locatif vont disparaître,
  • 74 %  estiment que les aides aux travaux d'isolation vont diminuer.


Les projets immobiliers pour les prochains mois


L'enquête fait ressortir que la priorité en matière d'immobilier reste l'achat. 89 % des personnes interrogées souhaitent en effet devenir propriétaire dans les deux prochaines années. Pour la majeure partie d'entre eux (61 %), l'objectif de cet achat est de changer de résidence principale.

En ce qui concerne le bien immobilier, la préférence actuelle va vers l'ancien, pour 43 % des Français, quand 35 % préfèreraient un logement neuf. La maison est le bien de plus en plus recherché. Ils sont actuellement 48 % à vouloir acheter une maison, contre 40 % en 2011.

Côté géographique, c'est la province qui est privilégiée. 80 % souhaitent en effet investir en province, contre 18 % en Ile-de-France, ce qui correspond peu ou prou à la répartition de la population. Cependant, 26 % des Franciliens envisagent d'investir en province.

Pour en savoir plus :

Ifop

Perrine Roux - Je gère mon immobilier
Publié le 16/11/2012 à 12:10

Haut de page   Imprimer Envoyer Partager :

L'information immobilière
RSS