> Taux : la chute continue en août
Retour   Imprimer Envoyer Partager :

Taux : la chute continue en août

Plus de la moitié des banques baissent leurs taux

photo
© fotomek - Fotolia.com

Meilleurtaux intitule son analyse des taux du mois d'août : pas de trêve estivale pour la baisse des taux de crédit. Et pour cause, plus de la moitié des banques ont encore fait baisser leurs taux ce mois-ci.

 

La baisse continue


Selon Meilleurtaux, la chute des taux de crédits immobiliers se poursuit en ce mois d'août 2012. 52 % des banques ont en effet appliqué une baisse de 0,12 % en moyenne. Une banque a même diminué de 0,20 %. Elles sont 13 % à avoir choisi de baisser les taux uniquement sur les crédits courts, de moins de 20 ans. Enfin, 35 % d'entre elles ont conservé les mêmes taux.

À noter : Contrairement au mois de juillet, aucune banque n'a augmenté ses taux.

Le taux moyen sur 20 ans est aujourd'hui de 3,77 %, contre 4,31 % en janvier dernier. Ils se rapprochent donc des niveaux historiquement bas de l'automne 2010. Selon Meilleurtaux, le résultat serait une baisse de 10 % environ du coût du crédit, alliée à une hausse de la capacité d'emprunt d'environ 7 700 € pour un crédit de 20 ans avec des mensualités de 1 000 €.

Meilleurtaux estime que la situation est due au fait que les banques se calquent d'une part sur l'OAT 10 ans, qui est toujours à la baisse. D'autre part, cette baisse est due aussi à une volonté de capter de nouveaux clients.

Les très bons profils bénéficient en outre de décotes, on observe des taux de 2,88 % sur 15 ans, soit moins que les 3 % d'octobre 2010.

Des demandes de renégociation en hausse


Trois fois plus de dossiers de demandes de renégociation de crédit ont été déposés en juillet 2012 par rapport à juillet 2011. Toutefois, les chiffres de janvier 2011 ne sont pas atteints, puisqu'il y a deux fois moins de demandes aujourd'hui. En effet, la plupart des emprunteurs qui pourraient y prétendre, en ont déjà fait la demande fin 2010.

Meilleurtaux rappelle que la situation idéale pour demander une renégociation c'est durant les premières années et si le taux d'écart est supérieur à un point. Le courtier conseille d'ailleurs de demander une baisse de la durée de remboursement, pour une mensualité égale, ainsi qu'une délégation d'assurance, pour faire baisser le coût du crédit. 

Perrine Roux - Je gère mon immobilier
Publié le 02/08/2012 à 00:00 | Mis à jour le 02/08/2012 à 08:22

Haut de page   Imprimer Envoyer Partager :

L'information immobilière
RSS