> Credixia annonce un repli du marché immobilier
Retour   Imprimer Envoyer Partager :

Credixia annonce un repli du marché immobilier

Crédits et transactions en baisse

photo
© MurielleD - Fotolia.com

Credixia confirme la tendance globale observée par plusieurs spécialistes. Le marché immobilier, qu'il s'agisse des transactions ou des crédits immobiliers, est bien en recul. Le courtier met en cause un cumul de facteurs tendant à l'attentisme des acquéreurs potentiels.

 

La situation du crédit immobilier


En tant que courtier, Credixia peut observer le comportement des acquéreurs en matière de prêts immobiliers. Et, selon Credixia, l'année 2012 est marquée depuis janvier par une baisse des demandes. Une observation confirmée par la Banque de France selon laquelle 40 % de demandes de prêts en moins ont été enregistrées en janvier et février 2012.

En outre, les taux sont en baisse depuis le début de l'année, la stabilité de l'OAT 10 ans à taux bas permettant aux banques de proposer des conditions plutôt attractives. Credixia note que la baisse des taux s'est encore poursuivie en avril, au même rythme qu'en mars. Le courtier prévoit ainsi que les taux devraient atteindre les niveaux bas du début de l'année 2011.

Moins de transactions immobilières


Autre signe du repli du marché immobilier : la diminution du nombre de transactions. Selon le courtier, ce repli généralisé atteindrait en moyenne moins 0,6 à moins 0,9 % en province.

Les prix de vente sont eux-aussi en diminution depuis plusieurs mois, ce phénomène touchant plus particulièrement l'immobilier ancien depuis le troisième trimestre 2011.

L'attentisme des acquéreurs


Credixia estime que le cumul de ces facteurs entraine un attentisme des acquéreurs. En plus du climat anxiogène et de la période électorale, qui incite les ménages à retarder leurs projets immobiliers, ceux-ci escomptent aussi des conditions plus favorables.

La baisse des prix et des taux engendre donc une attente des acheteurs, qui repoussent leur acquisition afin d'obtenir des taux et prix encore plus bas. Une stratégie qui pourrait s'avérer payante car Credixia estime que la situation actuelle va encore perdurer quelques mois.

Par contre, les récentes réformes ont mis à mal les budgets et capacités d'emprunt des ménages. Suppression des niches fiscales, durcissement de la fiscalité immobilière, baisses des aides... Les acquéreurs potentiels n'ont plus forcément les moyens aujourd'hui d'acheter, un facteur qui accentue lui aussi le repli du marché immobilier.

Pour en savoir plus :
Credixia 

Perrine Roux - Je gère mon immobilier
Publié le 03/05/2012 à 00:00

Haut de page   Imprimer Envoyer Partager :

L'information immobilière
RSS