> Observatoire permanent de l'efficacité énergétique des logements : dernière synthèse
Retour   Imprimer Envoyer Partager :

Observatoire permanent de l'efficacité énergétique des logements : dernière synthèse

L'ADEME publie la dernière analyse de l'OPEN

photo
© Kzenon - Fotolia.com

La conjoncture n'est pas favorable et pourtant le rapport pour 2010 de l'OPEN, vient de révéler que le marché de l'amélioration énergétique des logements se maintient. Le rapport d'analyse publié le 19 juillet 2012 se veut donc plutôt positif et rassurant pour ce qui est de l'amélioration énergétique des logements.

 

Un marché global qui se maintient


Contrairement à la période plus faste de 2006/2008, l'OPEN était moins optimiste pour 2010, compte tenu des conditions économiques et de la hausse importantes des prix de l'énergie. Pour autant, l'analyse 2010 du marché de la performance énergétique des logements apporte des résultats plutôt positifs.

En effet, malgré la crise, le nombre de chantiers d'amélioration énergétique des logements s'est maintenu. Le recours à des professionnels a quant à lui augmenté, de même que la qualité des travaux.

Le marché de l'entretien amélioration est globalement plus morose, puisqu'on observe une baisse de 6 % en 2010, mais la part amélioration énergétique à proprement parlé a subit une baisse moindre (moins 5 %) et représente toujours 40 % du marché entretien et amélioration. L'OPEN estime que la hausse du coût de l'énergie n'y est pas pour rien dans ce phénomène.

D'un autre côté, les dépenses par chantier sont bien moins élevées que sur la période 2006/2008. Cette dernière avait d'ailleurs fait l'objet d'un bond record de plus 30 %. En 2010 par contre, les chantiers qui ont le plus progressé sont ceux dont le montant n'excède pas les 2 000 €. De plus, environ 60 % des ménages ont financé une partie de leurs travaux grâce à un ou plusieurs dispositif d'aide comme l'éco-PTZ.

Une meilleure qualité


L'OPEN enregistre aussi une meilleure qualité des travaux en 2010. Au total, se sont 135 000 logements dont les travaux ont abouti à un bâtiment performant, classé trois étoiles. C'est-à-dire que les trois composantes du confort thermique sont performantes, à savoir :

  • le chauffage,
  • les ouvertures,
  • l'isolation.


Cette amélioration représente une progression de 1,5 % par rapport à 2008. Et sur la période 2008/2010, le nombre de logements ayant fait l'objet de travaux de qualité atteint les 295 000. Pour autant, l'ADEME estime que ce rythme doit encore être augmenté pour que les objectif de 2050 soient atteints.

Pour en savoir plus :

Le rapport de l'OPEN 

Perrine Roux - Je gère mon immobilier
Publié le 26/07/2012 à 00:00

Haut de page   Imprimer Envoyer Partager :

L'information immobilière
RSS