> Rachat de crédit : Vous gagnez sur le taux nominal de crédit et sur l'assurance
Retour   Imprimer Envoyer Partager :

Rachat de crédit : Vous gagnez sur le taux nominal de crédit et sur l'assurance

Alain Todini, Président de Credixia

photo

Pour profiter des taux actuels particulièrement bas, les emprunteurs déjà liés par un crédit immobilier peuvent opter pour le rachat de crédit. Pour Alain Todini, c'est la solution à privilégier dans les prochaines semaines.

 

Je gère mon immobilier :

À qui s'adresse la solution du rachat de crédit ?


Alain Todini : Le rachat de crédit s'adresse à ceux qui ont souscrit un prêt immobilier au moment où les taux étaient au plus fort, il y a deux ans par exemple. Sont particulièrement concernés ceux qui sont dans leur premier tiers de remboursement. Par contre, si vous êtes à la fin de votre crédit, c'est peu intéressant, car cela veut dire que vous avez déjà pratiquement tout remboursé. Enfin, pour les taux fixes, le rachat de crédit est intéressant lorsque l'écart de taux est d'au moins 1 %. Cela permet de couvrir les pénalités imposées par la première banque, de couvrir les frais dans la nouvelle banque et les éventuels frais de dossier de votre courtier, si contrairement à Credixia il en impose. Pour les crédits à taux variables, fiez vous à l'indice. Si votre crédit n'est pas capé, profitez-en pour passer à un taux fixe, ça vous permettra d'être plus serein. Dans tous les cas, le rachat de crédit permet de bénéficier des taux actuels, très bas, mais aussi de changer d'assurance. Vous gagnez donc sur le taux nominal du crédit et sur l'assurance.

JGMI :

Comment doit-on s'y prendre pour un rachat de crédit ?


AT : Tout d'abord, il faut faire un bilan. Cela permet de vérifier que l'opération est gagnante. Ensuite, rapprochez-vous de votre banque, pour négocier un rachat. Le plus souvent, la banque refuse. L'idéal c'est donc de passer par un courtier, qui vérifie l'intérêt de ce changement puis s'adresse aux banques et négocie avec elles. Une fois le rachat effectué, la nouvelle banque solde le prêt avec la précédente. L'emprunteur ne s'en occupe pas.

JGMI :

Le rachat de crédit change-t-il quelque chose à la durée de remboursement restante ?


AT : La durée et les mensualités se négocient avec la nouvelle banque. L'emprunteur peut choisir d'augmenter ses mensualités et donc de diminuer la durée restante, ou au contraire, de baisser les mensualités et de maintenir la durée. Dans les cas de figure où l'emprunteur a un changement de situation favorable, une augmentation par exemple, la durée de remboursement peut diminuer considérablement.

JGMI :

Faut-il attendre une nouvelle baisse ou se tourner dès maintenant vers le rachat de crédit ?


AT : Chez Credixia, nous avions annoncé dès le début de l'année que les taux n'allaient pas augmenter. Aujourd'hui, l'OAT 10 ans a vraiment décroché, il est à 2,4 %. La baisse devrait donc perdurer. La situation devrait être à peu près stable jusqu'à octobre novembre, période à laquelle nous pourrons nous prononcer sur l'horizon 2013. Toujours est-il qu'actuellement, la baisse est bien réelle et les taux vraiment bas. Ça peut encore baisser, mais plus modérément. Mieux vaut donc ne pas trop attendre.

Pour en savoir plus :
Credixia

Perrine Roux - Je gère mon immobilier
Publié le 12/06/2012 à 00:00

Haut de page   Imprimer Envoyer Partager :

L'information immobilière
RSS