> 2012 : le bilan des crédits immobiliers
Retour   Imprimer Envoyer Partager :

2012 : le bilan des crédits immobiliers

Des taux très bas et une demande en légère hausse

photo
©Meilleurtaux

Des taux à niveau historiquement bas, une demande qui commence à repartir à la hausse, l'état actuel du marché de crédits immobiliers n'est pas celui imaginé par les expert en début d'année.

 

Un nouveau record pour les taux


2012 s'achève sur une note non prévue par les experts en ce qui concerne les taux de crédits immobiliers. Sur l'année, la baisse moyenne enregistrée est de 0,76 %. Elle va en effet pour les taux fixes de 0,5 à 0,85 % selon la durée de l'emprunt. Une configuration que n'attendait pas les experts pour cette fin d'année.

Le mois de décembre n'échappe pas au phénomène. Selon Meilleurtaux :

  • 49 % des banques baissent leurs taux ce mois-ci,
  • 51 % ne les changent pas.

Autrement dit, aucun établissement ne les a révisé à la hausse, une situation surprenante en fin d'année.

Les banques semblent donc vouloir rester compétitives, en continuant à prêter. Le recul du taux de l'OAT 10 ans à 1,99 %, un taux record, est lui aussi à l'origine de cette baisse.

Aujourd'hui le taux moyen sur 20 ans s'affiche à 3,55 %, contre 3,58 % en novembre dernier et 4,31 % en janvier.

Pour les emprunteurs, cela signifie des conditions intéressantes pour emprunter. Meilleurtaux précise d'ailleurs que si l'on emprunte en décembre, au taux fixe moyen actuel, la somme de 200 000 € sur 20 ans, on économise 80 € par an par rapport à janvier. L'économie finale est de 20 000 €.

La demande repart


Cette configuration permet à la demande d'emprunt de légèrement repartir. Début 2012, une chute des demandes de 20 % au premier trimestre avait été enregistrée, du fait dans un premier temps de l'attentisme et de la période électorale, puis du contexte économique et des prix.

Mais la baisse des taux a permis à la demande de repartir depuis septembre. Une bonne part de cette demande (1 dossier sur 4) est une renégociation, du fait des taux très intéressants. Après un sursaut enregistré en octobre (plus 21 %) par la Banque de France, la demande est aujourd'hui presque à son niveau de 2011. Toutefois, sur l'année, la baisse est de 34 %.

Les emprunteurs sont quant à eux plus aisés, avec des revenus et des apports plus importants.

Pour en savoir plus :

Meilleurtaux.com

Perrine Roux - Je gère mon immobilier
Publié le 06/12/2012 à 12:00

Haut de page   Imprimer Envoyer Partager :

L'information immobilière
RSS